Nous avions 10 jours devant nous, l’envie d’un road trip et une super amie nous avait parlés du Laos! Et surtout un couple de potes en mode Tour du monde  faisait étape là-bas! En mode backpackers, nous sommes partis à la rencontre du Laos et de ses habitants. Un pays souvent méconnu, une nature variée, un peuple à la quiétude incroyable qui prend encore le temps de vivre!

Le nord du Laos en 4 étapes c’est par ici! Venez, on vous emmène…


Ventiane, une capitale séduisante

Notre point de départ commence par Ventiane qui n’est autre que la capitale du Laos. Certes, elle ne mérite pas de s’attarder mais si vous êtes de passage voici les sites à ne pas manquer !

En vous promenant dans la capitale, vous ne pourrez pas manquer Patuxai, « imposant petit » Arc de Triomphe au style laotien. Si vous décidez de parcourir les 7 étages, vous serez récompensé par un panorama à 360 degrés. Choisissez de le visiter dès l’ouverture pour davantage de tranquillité.

Arrêtez-vous au Vat sisakhet, le plus ancien temple de Ventiane, aux innombrables statuettes de Bouddha entreposées dans des alcôves. Il y en a des milliers en bronze, en pierre ou encore en argent. D’emblée, vous ne pouvez qu’être troublé par cette atmosphère saisissante. Préférez l’après-midi, il n’y a pratiquement personne, vous pourrez alors pleinement apprécier toute la sérénité de ce lieu mystique.

A une vingtaine de kilomètres de la capitale laotienne, visitez l’original Buddha Park…accessible en 1 heure avec le bus ligne 14 (hum… et oui les routes sont plutôt chaotiques au Laos!). Vous découvrirez un lieu récent et unique aux milliers de statues hindouistes et bouddhistes faites de béton armé. C’est vrai, les avis sont partagés…mais il vaut le détour notamment pour toute la symbolique qu’il représente à savoir le fruit de l’imagination d’un chaman, mêlant hindouisme et bouddhisme. La ballade est belle et on respire dans cette capitale au trafic souvent excessif! Le parc ne vous laissera pas indifférent. Le labyrinthe et l’arbre de vie feront le bonheur des plus petits.


Viang Vieng, une pépite à l’esprit tranquille

Située entre Luang Prabang et Ventiane, Viang Vieng est une petite bourgade bordée par la rivière Nam Song, elle est idéale pour se ressourcer. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Cette ville a gagné une triste popularité pour les fêtes qui y étaient organisées. Sexe, alcool, drogue étaient au rendez-vous pendant de nombreuses années, attirants principalement les jeunes touristes avides de repousser leurs limites. C’est en 2012 que le gouvernement décide de mettre un terme à ces regroupements, et les bars installés le long de la rivière ont fermé.

Nous découvrons une ville paisible et surtout ses habitants qui ont retrouvé leur tranquillité. Beaucoup de bars sont fermés, ce qui lui donne des airs de « No man’s land »….ce qui n’est pas pour nous déplaire.

On a été agréablement surpris par la quiétude de cet endroit, le charme de ses habitants qui ne sont pas lassés de voir défiler les occidentaux.

Nous avons trouvé notre havre de paix dans La villa Nam Song. De jolis bungalows sur pilotis avec une superbe vue sur les montagnes et la rivière. C’est ici que nous nous sommes posés pour apprécier tout l’esprit de la ville.

Vous verrez que Viang Vieng est un lieu très « green » et il y a des activités canons à faire pour en profiter un max!

L’activité phare, c’est THE baptême en montgolfière! 45 minutes de pur plaisir pour admirer les fabuleux pitons karstiques: un paysage à couper le souffle! Les vols se déroulent soit à l’aube ou en fin de journée pour admirer le coucher du soleil.

Bien sûr pour les amateurs de sensations un peu plus sportives, vous pourrez toujours pratiquer le tubing…Vous vous laissez couler au fil de l’eau sur de grosses chambres à air (où on est forcé d’y être affalés). Bref, une activité plutôt rafraichissante!

Pour ceux qui ne sont pas claustrophobes comme moi, vous pouvez aussi vous lancer dans une aventure en mode spéléologue! Il existe de multiples grottes et des rivières souterraines que vous pourrez visiter aux alentours de Viang Vieng. D’ailleurs, le chemin qui mène aux grottes ne vous laissera pas insensible: vous pourrez parcourir la belle campagne à pieds, en moto, ou en vélo. Il y en a pour tous les goûts!

Et si comme nous, vous ne sortez pas indemne de la ballade en VTT dans la campagne laotienne… (Et oui Les cailloux ça pique!) optez alors pour une balade en pirogue le long du fleuve Nam Song et laissez-vous couler au fil de l’eau…


Luang Prabang, la cité royale

Nous reprenons la route, sac sur le dos direction Luang Prabang. Avec un chauffeur de l’extrême et serrés comme des sardines, nous empruntons une magnifique route. Vous pourrez peut-être vous arrêter sur le marché traditionnel de Phou Khoune. On garde encore le souvenir de la rencontre avec les ethnies des environs qui viennent s’approvisionner…et nous aussi pour notre plus grand bonheur !

Aaaahhhhh Luang Prabang…..C’est notre coup de cœur ! Difficile de résister au charme de cette ville royale où se mélangent spiritualité et histoire. Les ballades sont superbes : on se laisse bercer tant la cité se prête à la flânerie. D’ailleurs, nous avons regretté de ne pas y être restés plus longtemps…Vous y retrouverez les maisons à l’architecture tant classique que coloniale, des restaurants dont la décoration rappelle l’Indochine Française.

Parce que oui, visiter le Laos c’est aussi s’imprégner de son histoire. C’est ce que nous avons ressenti lorsque nous avons visité l’ancien Palais Royal réhabilité en musée. Traversez l’allée de palmiers et plongez dans le passé : toiles, photographies et instruments de musique racontent les scènes de la vie traditionnelle au Laos. Après une promenade dans les jardins, repérez l’escalier qui vous mènera au Mont Phu Si. Ses 300 marches vont conduiront à un panorama saisissant notamment lorsque le soleil se couche. Là, prenez la pause : vous sentez la magie qui s’opère ?…

A la nuit tombée, nous avons été séduits par le Night Market qui s’installe tous les soirs dans la rue principale. Très touristique, vous serez tenté de faire ici votre shopping de voyage. Vous pouvez y trouver des tentures, couvertures des ethnies hmong, de la soie, de jolis bracelets, des sacs tissés… méfiez-vous quand même de la provenance et du Made in China.

Vous vivrez une expérience particulière en observant le Tak Bat, l’aumône des moines. Chaque matin dès l’aube, les bonzes vêtus de leurs robes orange parcourent les rues de la ville pour recevoir des offrandes. Les habitants postés devant leur maison offrent riz et autres nourritures. C’est de cette façon que les moines ayant fait vœux de pauvreté et d’humilité subsistent et que les fidèles bouddhistes élèvent leur spiritualité. Ensuite, les moines regagnent le temple à 7 heures et prennent leur unique repas, le reste de la journée étant consacré à la prière. C’est une expérience unique et silencieuse où en retrait vous pouvez discrètement observer les rituels de la cérémonie.

A une trentaine de kilomètres de Luang Prabang, rendez-vous aux cascades de Tat Kuang Si : un endroit fabuleux ! Le plus simple pour vous y rendre est de négocier à plusieurs le prix de votre tuk-tuk qui vous attendra sur le parking jusqu’à ce que vous ayez fini votre expédition ! Une jungle parmi laquelle vous parcourez les chemins chaotiques, escaladez et découvrez cascades et bassins d’eau cristalline sur plusieurs niveaux. Pour éviter la foule, les plus courageux pourront se lever le matin, à la fraiche !

Ici plus particulièrement, vous aurez l’embarras du choix pour régaler vos papilles, la cuisine laotienne est particulièrement raffinée. Nous avons craqué pour le café Ban Van Sene qui propose des plats lao et occidentaux : un mélange vraiment réussi. Un lieu de rencontre matinal notamment pour les expat’ qui le fréquentent. Et si vous êtes vraiment en mal du pays, le Banneton vous propose le croissant et la baguette à la française.


En route vers Nong Kiaw Muang Noi

Envie d’une échappée belle au milieu des montagnes et loin de toute civilisation ? Direction Muang Noi ! « Sabaïdee », c’est parti !

Muang Noi est un petit village situé au bord de la rivière Nam Ou. Un cadre magnifique, isolé. Oui mais Muang Noi se mérite !… A partir de Luang Prabang, il nous faudra 3h30 en mini van sur une route très cahoteuse, un arrêt dans une gare poussiéreuse de Nong Kiaw, où seule la langue des signes peut vous permettre de prendre une pirogue pour atteindre en 1 heure notre village étape ! Une arrivée sous la pluie, les pieds dans l’eau puis dans la boue. Et c’est sac sur le dos que nous débarquons à la recherche d’une guesthouse ! Deux petites rues de terre, une épicerie de fortune, une jeune femme qui s’improvise couturière (Nico remember..), des petits vendeurs de brochettes et pas d’éclairage une fois la nuit tombée : pas de doute c’est bien ici ! Le regard des locaux et leur extrême générosité, le sourire des enfants : des moments inoubliables…

Les majestueuses montagnes et les rochers à pics bordant la rivière vous donneront des envies de treks. L’authenticité par excellence : que les rizières sont belles, je crois que jamais je n’aurai imaginé pouvoir traverser les rivières à côté des buffles se baignant, et improviser une partie de pétanque en attendant l’arrivée de l’orage…Alex, Nico : mille mercis pour ces instants gravés à jamais !


Au final

Le Laos est une destination idéale si vous êtes en quête d’authenticité car il est encore préservé du tourisme de masse. D’ailleurs ici, vous ne trouverez pas de gros complexes hôteliers !

Rares sont les pays de l’Asie du Sud-Est où se mêlent traditions ancestrales et modernisme. Nous avons été marqués par la sérénité qui se dégage de ses temples, parfois le temps semble même s’être arrêté…

Nous avons adoré la gentillesse, la générosité de ses habitants. Un peuple unique avec lequel la rencontre est facile notamment avec les minorités ethniques.

Le Laos nous a étonnés par la beauté de ses richesses naturelles. Une destination nature avec des paysages très diversifiés : grottes, plans d’eau, forêt dense et parcs nationaux raviront les amateurs de treks et randonnées.

9