cascade Seljalandsfoss

Le Cercle d’Or en Islande

Dernière mise à jour:

Certains pays vous marquent à jamais. L’Islande fait partie de ces pays qui transforme profondément le voyageur qui le découvre. En ce début d’année, un vent de liberté souffle au-dessus de nos têtes : nous rêvons de parcourir l’Islande et de visiter Cercle d’Or en voiture.  Lors d’un premier voyage en Islande, visiter le Cercle d’Or permet de visiter des sites époustouflants à proximité des uns des autres. La proximité de Reykjavik permet de rejoindre facilement le Cercle d’or. En voiture ou en réservant des activités, vous verrez que le Cercle d’Or est une destination facile à faire en Islande.

En Islande, l’hiver est une saison qui vous saisit de tout votre être. En janvier, c’est vrai, l’Islande ça caille. Mais l’hiver est une saison fabuleuse et vous êtes assurés d’explorer une terre brute en toute confidentialité (et oui, il y a vraiment moins de monde !). En arrivant sur la route du Cercle d’Or en Islande, nous découvrons une Islande comme nous la rêvions. L’un des circuits les plus populaires d’Islande est aussi notre premier road trip en Islande, un voyage que nous ne sommes pas près d’oublier !

carte cercle d'or islande
cercle d’or Islande carte

Pas à pas, on vous emmène avec nous depuis Reykjavik jusqu’à la plage de diamants près de la lagune glaciaire de Jökulsárlón. Au programme de notre road trip : cascades, volcans, plage de sable noir et glacier !

En route !

Sommaire

Où se trouve le Cercle d’Or ?

Le Cercle d’Or se situe au sud-ouest de l’Islande. C’est l’un des circuits touristiques d’Islande les plus appréciés, car accessible facilement depuis Reykjavik. À moins de 2 heures de route de la capitale islandaise, le Cercle d’Or offre un condensé d’Islande impossible à oublier. Il regroupe trois sites naturels assez incroyables comme le parc national de Thingvellir, la région géothermique de Geysir et la fabuleuse cascade de Gullfoss. Le must est que les sites sont situés à proximité des uns des autres. Un concentré de nature (et de bonheur) dont seul le Cercle d’Or en l’Islande a le secret !

Comment visiter le Cercle d’Or en Islande lors d’un long week end à Reykjavik ?

Si vous partez visiter Reykjavik quelques jours ou que vous avez peu de temps en Islande, je ne peux que vous conseiller de visiter le Cercle d’Or. Vous aurez un excellent aperçu des paysages de l’Islande. En une seule journée, il est facile de visiter Thingvellir, Geysir et Gullfoss, les 3 sites principaux du Cercle d’Or. Si vous demandez comment visiter Le Cercle d’Or en Islande, sachez que vous aurez le choix entre des visites guides proposées par des agences et louer une voiture. Vous hésitez ? Allez, je vous aide à y voir plus clair !

Reyjkavík : journée au Cercle d’Or

Explorez l’emblématique Cercle d’or d’Islande durant une journée. Admirez la splendide région de Geysir et les chutes de Gullfoss, et découvrez le parc national de Thingvellir, où se rencontrent les plaques tectoniques nord-américaine et eurasienne

Visiter le Cercle d’Or en Islande avec une agence spécialisée

Au départ de Reykjavik, vous pouvez réserver une visite guidée avec une agence spécialisée. C’est une excellente façon de voir les choses à faire dans le Cercle d’Or si vous avez peu de temps en Islande. De nombreuses agences proposent des activités personnalisées dans le Cercle d’Or et ses environs dès la sortie de l’aéroport de Keflavik. C’est une solution qui privilégie la facilité et le confort. Détendez-vous, on s’occupe de tout !

Évitez les gros tours opérateurs avec d’énormes bus, vous seriez déçus. Privilégiez les excursions en petits groupes. Le guide proposera une visite plus personnalisée avec des anecdotes toutes fraiches. vous pourrez avoir davantage d’échange avec lui. Le plus souvent, un mini van vous récupère à un point de rdv (votre hôtel, l’aéroport ou autre) avec d’autres passagers. C’est d’ailleurs assez sympa de faire la connaissance de visiteurs d’autres nationalités, c’est super convivial ! Le guide vous dépose sur chaque site avec un temps dédié pour chaque site du Cercle d’Or. Vous pouvez aussi choisir de réserver d’autres excursions si vous voulez voir des aurores boréales en Islande, faire du chine de traineau ou même observer des baleines en plus de votre visite du Cercle d’Or. Oui, vous serez comblés !

Visiter le Cercle d’Or en Islande : Louer une voiture

Vous rêvez de road trip sur Le Cercle d’Or et de tailler la route en toute liberté ? Et vous avez raison ! Le Cercle d’Or se visite en toute saison, c’est même l’itinéraire le plus simple lors d’un premier voyage en Islande. Alors, visitez le Cercle d’Or en louant une voiture, vous vous ferez vraiment plaisir. Attention, spectacle garanti !

Au départ de Reykjavik, il est possible de louer une voiture pour visiter le Cercle d’Or dans les environs de Reykjavik. Si vous avez quelques jours de plus, vous pourrez même pousser un peu vers l’est et visiter les environs du Cercle d’Or. Louer une voiture est facile à condition de respecter les règles élémentaires de sécurité notamment en hiver, je vous en parle un peu plus loin. En hiver, les routes islandaises du sud sont relativement épargnées par la neige, on peut accéder toute l’année à la Nationale 1 : la route mythique pour explorer le Cercle d’Or en Islande.

Visiter le Cercle d’Or en voiture, premiers kilomètres sur la N1

Notre arrivée dans la capitale islandaise donne le ton. C’est le point de départ idéal pour notre road trip sur le Cercle d’Or, une planète blanche à l’atmosphère mystérieuse et qui garde encore tous ses secrets.

Aux portes de Reykjavik, nous repérons en un clin d’œil la N1, la route principale de l’Islande. Prendre la route circulaire permet de faire le tour du pays, un chemin quasiment tout tracé qu’il est facile de suivre en toute saison même sous la neige. La température baisse au fur et à mesure que nous fendons la route du Cercle d’Or. Sous nos yeux ébahis, les fabuleux paysages islandais se transforment en un monde en noir et blanc, une terre de contrastes qui nous fascine déjà. La neige ne nous ralentit pas et très vite, nous n’arrivons plus à différencier le ciel de la route. Un monde infini s’ouvre à nous et probablement une route de tous les possibles.

Sous nos yeux ébahis, un paysage islandais tout en relief se décline au fur et à mesure que nous avalons les kilomètres. Nous pensions découvrir des montagnes, ce sont des volcans islandais qui s’imposent, impressionnants, multiples et colossaux. Ils se nomment Hekla, Katla et Eyjafjallajökull et on n’en compte pas moins de 130 en Islande. Notre exploration du Cercle d’Or en Islande a commencé, nous sommes comblés. Des champs de lave et pas un arbre à l’horizon, la végétation se raréfie : c’est notre traversée du désert. Un désert blanc, une planète silencieuse, et une étrange sensation…

Sur le bord des routes enneigées, les chevaux islandais ont trouvé toute leur place dans ce décor hivernal. À les observer, nous comprenons que la rudesse du climat islandais n’est pas une légende. Ils broutent impassibles l’herbe qui ressemble plus à des brindilles de cristaux. Notre regard se noie devant tout ce blanc, on ne parvient plus à distinguer la terre du ciel. Soudain un troupeau de chevaux vient redonner toute la perspective du paysage pour retrouver notre point de gravité.

Les sites incontournables à voir absolument dans le Cercle d’or !

Sur la route circulaire du Cercle d’Or, nous avons le vent en poupe ! Il suffit de rouler quelques kilomètres pour en prendre plein les yeux. Bienvenue en Islande ! Par la fenêtre, je m’extasie devant ce spectacle de la nature qui défile. Au cœur du Cercle d’or, les sites à voir sont de véritables pépites. Cascades, volcans, geysers, sources d’eau chaudes, à croire que toute l’Islande se trouve dans le Cercle d’Or. Notre guide complet vous aidera à organiser votre visite du Cercle d’Or et surtout ne rien manquer ! Je crois qu’on va en prendre plein les yeux !

L’éco ferme touristique Fridheimar : des bananes dans le Cercle d’Or !

Après 30 minutes de route, nous apercevons les serres de la Ferme Fridheimar qui produisent des tomates et des bananes dans le Cercle d’Or. Je vous vois vous tordre le cou, oui, vous avez bien lu, je parle bien d’une bananeraie en Islande. La Ferme de Fridheimar est une éco ferme touristique islandaise. Lors d’une visite, il est également possible découvrir de plus près les chevaux islandais dans leur écurie et leur histoire légendaire. Vous serez littéralement soufflés en visitant la serre chaude (surtout en plein hiver !) et apprendre comment il est possible de cultiver des tomates en Islande.

De nombreuses fermes agricoles utilisent l’énergie de la géothermie pour cultiver des fruits et légumes sous serre. De l’eau et de la chaleur, une recette intelligente et écologique. Qui aurait cru que l’Islande était en même temps une terre de glace et une oasis pour les bananes ?

Seljalandsfoss : Selfoss, la cascade enchantée du Cercle d’Or

Nous traversons un petit pont qui enjambe la rivière et nous permet de rejoindre Selfoss, un bourg 2000 habitants…et aux innombrables fastfoods. Si vous voulez du ravitaillement, faites le plein, c’est ici qu’il faut en profiter ! Dans la région du Cercle d’Or, nous quittons la N1 pour récupérer la route 864 et voir la cascade Seljalandsfoss. Un petit chemin facile d’accès nous permet d’accéder à un parking sur lequel stationne une poignée de véhicules. On s’équipe pour se protéger des averses de neige fondue et pluie mêlées Près de cette immense cascade, l’eau en suspension et le vent glacial nous cristallisent sur place comme pour nous souhaiter la bienvenue en Islande !

En arrivant sur le site de Seljalandsfoss, on s’émerveille devant deux chutes d’eau. Un décor spectaculaire comme Dettifoss, la plus célèbre d’entre elles au nord de l’Islande. L’hiver renforce l’effet « waouh », tous nos sens sont en éveil avant que le vent glacial vienne nous figer. Cette cascade du Cercle d’Or en Islande semble surgir de nulle part et impressionne par sa force, une hauteur 44 mètres qui nous donnent le vertige. L’hiver, vous ne pourrez pas passer derrière la cascade pour faire la fameuse photo du site, le passage à cette saison reste tout de même délicat. En été, vous aurez plus de chance et les arcs-en-ciel en pagaille raviront les photographes.

Où et comment visiter la cascade Seljalandsfoss dans le Cercle d’Or en Islande ?

Seljalandsfoss à quelques centaines de mètres de la route 1, à la sortie de la région de Þórsmörk (situé à 120 kms de Reykjavik)

Parking payant : 700 ISK (4,74€ envir.)

Accès gratuit

Promenade balisée

Durée passée sur place : de 30 min à 2h

Gljúfrabúi, l’autre cascade secrète de Seljalandsfoss dans le Cercle d’Or

Sur le même site de Seljalandsfoss, vous pouvez suivre le petit sentier. C’est ici qu’on trouve une seconde cascade située 500 mètres plus loin : Gljúfrabúi. Dans le Cercle d’Or, cette cascade est méconnue et même un peu secrète. La plupart des visiteurs ne pensent pas forcément à aller jusqu’ici (ou n’ont pas le temps). Une chose est sûre, nous avons ici retrouvé toute la quiétude pour découvrir cette cascade encaissée et grandiose.

Une balade qui peut vite se transformer en aventure arctique, car vous devrez traverser un bras de la rivière Seljalands et rester debout sur vos jambes alors que le chemin s’est transformé en patinoire. Partie de rigolades assurées ! Un chemin permet également de se hisser au sommet de la cascade, mais prenez vos précautions, car c’est souvent très glissant !

En hiver, vous serez parfois plus à l’aise avec de petits crampons pour vous frayer un chemin. Ce petit accessoire parfois vital vous évitera de partir dans le décor…et oui, ce serait dommage ! Avec les températures glaciales, le sol est souvent gelé et l’expédition périlleuse.

Voir le cratère de Kerid dans le Cercle d’or

Situé à 15 kilomètres de Selfoss, le cratère de Kerid est une véritable pépite à voir dans le Cercle d’Or en Islande. A vrai dire, nous n’avions pas prévu de nous arrêter, mais ce petit cratère rempli d’eau, une belle curiosité. À commencer par sa couleur flamboyante qui vient contraster avec le bleu de ses eaux. La roche volcanique qui entoure le cratère Kerid est d’un rouge vif et recouverte de mousse verte en été : une vraie merveille. Le sentier est balisé et facile d’accès si bien que vous avez la possibilité de faire le tour du cratère Kerid. Il offre un magnifique point de vue sur le Cercle d’Or et sur le champ de lave qui s’étend à perte de vue. N’hésitez pas à descendre au centre du cratère, des marches conduisent jusque sur les bords du petit lac bleuté.

Où et comment visiter le Cratère Kerid dans le Cercle d’Or en Islande ?

Kerid sur la route 35 (situé à 45 min de Reykjavik)

Tarif entrée : 400 ISK (2,70€ envir.)

Parking gratuit

Promenade balisée

Durée passée sur place : 1h

La cascade de Faxi le Cercle d’Or en Islande

Située à 12km de Gullfoss et de Geysir, la cascade de Faxi n’est pas la cascade du Cercle d’Or la plus impressionnante, mais elle est située en bordure de route, ce serait dommage de s’en priver ! Cette cascade se jette dans la rivière de Tungufjot et fait partie des sites à voir au Cercle d’Or. Depuis le parking, la cascade est assez impressionnante, on peut observer des pêcheurs qui tentent de faire leur meilleure prise. La petite curiosité de ce site naturel du Cercle d’Or est sans doute la petite échelle à saumons installée sur la gauche de la large cascade qui les aident à remonter le courant de la rivière.

Il existe un chemin aménagé qui permet de descendre au plus près de l’eau. Et, puis cerise sur le gâteau, la cascade Faxi est moins prisé du flux touristique. Loin de la foule, vous pourrez respirer au grand air et profiter de la quiétude du lieu.

Où et comment visiter la cascade de Faxi dans le Cercle d’Or en Islande ?

Faxafoss Biskupstungnabraut, Islande (situé à 45 min de Reykjavik)

Parking payant : 700Kr (4,74€)

Promenade balisée

Durée passée sur place : 1h

Voir la cascade spectaculaire du Cercle d’Or : Skógafoss

En poursuivant une trentaine de kilomètres sur la N1, nous apercevons au loin, la Cascade de Skógafoss, l’une des plus célèbres cascades du Cercle d’Or et d’Islande. Ce rideau s’étire sur 60 mètres de haut à de quoi impressionner. Au cœur du Cercle d’Or, les chutes de Skógafoss sont massives et possèdent des dimensions hors norme. Leurs 25 mètres de largeur les rendent vraiment spectaculaires. En plus, nous pouvons nous en approcher de très près quitte à être vraiment (mais vraiment) mouillés.

Juste à droite, un escalier nous emmène prendre de la hauteur. Là-haut, votre effort sera récompensé par un panorama époustouflant sur le Cercle d’Or et ses environs, mais pas seulement ! Une petite passerelle suspendue permet d’avoir un autre angle sur les chutes de Skógafoss. Parfois, on aperçoit le volcan Eyjafjallajökull au loin, le fameux volcan islandais qui avait paralysé le trafic aérien lors de son éruption en 2010.

Après quelques pas, nous rejoignons un plateau longeant la rivière Skógar. Si les conditions climatiques le permettent, on peut suivre le sentier sur plusieurs kilomètres et profiter de ce décor somptueux jusqu’à Thórsmörk, un sommet montagneux. Nous avons fait quelques kilomètres en suivant le lit de la rivière qui offre de multiples cascades, un pur bonheur. En été, vous pourrez probablement remonter plus haut.

Comptez 9h à 10h de trek pour rejoindre à pied Thórsmörk. La vallée de Thor, c’est l’un des trésors de l’Islande . Vous sortirez aussi un peu des circuits touristiques classiques et magiques (c’est ça qui est bon !). Il est possible de faire cette randonnée accompagnée d’un guide islandais. Vous pourrez explorer les panoramas époustouflants de Thórsmörk à pied.

Geysir, le site géothermique du Cercle d’Or en Islande

A 10 kms de la cascade de Skógafoss, il est facile de rejoindre Geysir, le site géothermique du Cercle d’Or. Geysir est le site le plus visité d’Islande et se trouve dans la vallée géothermale de Haukadalur connue pour ses nombreuses eaux thermales. L’accès au site est gratuit. C’est à Geysir qu’il est possible, voir le geyser de Strokkur, le plus impressionnant. Une odeur d’œuf pourri (celle du souffre) nous fait rapidement comprendre que nous sommes au bon endroit. Et puis, il y a un attroupement assez impressionnant de spectateurs dont une série de trépieds pour immortaliser le geyser fumant : un moment particulièrement attendu de tous. Toutes les 5 à 10 minutes environ, l’énorme geyser projette d’immenses jets d’eau bouillants à une hauteur de 30 mètres. Spectacle garanti !

Cela faisait longtemps que nous voulions visiter Geysir dans le Cercle d’Or. Si vous n’avez jamais vu de geyser, le Cercle d’or vous offre une occasion unique à ne pas manquer ! Malgré la fréquentation importante du site, nous n’avons pas été déçus un seul instant. Car en réalité, Geysir est un champ géothermique qui a donné son nom à tous les autres geysers, ces petites piscines de souffre dont la couleur bleutée ressort étrangement. Il est possible de se promener sur le site de Geysir en empruntant les sentiers balisés. En montant à pied, on accède à un promontoire qui donne une vue sur le champ géothermique de Geysir.

Où et comment visiter Geysir dans le Cercle d’Or en Islande ?

Geysir sur la route 35 (situé à 1h30 de Reykjavik)

Accès et parking gratuit

Promenade balisée

Restauration, hôtel et boutiques de souvenirs

Durée passée sur place : 1h

Le Parc national de Thingvellir dans le Cercle d’Or en Islande

Situé à 45 kms au nord-est de Reykjavik, le Parc national de Thingvellir est un site à voir absolument si vous décidez de visiter le Cercle d’Or. Le Parc national de Thingvellir est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Très vite, nous avons été stupéfaits devant les multiples paysages. Le Parc national de Thingvellir est un parc national historique, mais aussi géologique. Et pour cause, ce parc naturel du Cercle d’Or se situe dans une région volcanique active prise en tenaille entre deux falaises parallèles. En été, la végétation est verdoyante et luxuriante. En hiver, nous avons été bluffés par ce décor en noir et blanc habillé de glace et de neige.

C’est dans cet immense champ de lave, chargé d’histoire, qu’il est possible, observer l’immense fissure tectonique qui illustre la séparation des plaques tectoniques d’Eurasie et du continent américain. Il est même possible de descendre dans les failles pour observer de plus près ce phénomène naturel du Cercle d’Or. C’est une belle randonnée à faire dans le Cercle d’Or qui permet de voir la faille d’Almannagia et la jolie cascade d’Öxararfoss. 

Et puis si vous décidez de faire la visite du Cercle d’Or, impossible de ne pas voir Thingvallavatn, le plus grand lac d’Islande. Ce lac du Cercle d’Or en Islande est tout simplement immense et son bleu profond quasiment envoutant.  

Où et comment visiter le Parc national de Thingvellir dans le Cercle d’Or ?

Geysir sur la route 35 (situé à 1h30 de Reykjavik)

Accès gratuit

Parking payant : 750 ISK (5€ envir.)

Promenade balisée

Durée passée sur place : 1h

Au final

Au départ de Reykjavik, il est très facile de visiter le cercle d’Or en Islande et/ou de réserver des activités pour explorer l’Islande. Si vous faites votre 1er voyage en Islande, la région du Cercle d’Or offre un concentré d’Islande et une aventure islandaise dont vous vous souviendrez longtemps. En toute saison, l’Islande ouvre les portes d’un autre monde, une nature brute sublimée. Quel bonheur de plonger dans les sources chaudes, de découvrir cascades fabuleuses, champs de lave, geysers dantesques et voir des volcans qui ne demandent qu’à se réveiller.

En Islande, on vous le promet, la nature excelle et vous marquera profondément le cœur et l’âme. C’est certain, ces quelques jours dans le Cercle d’Or en Islande nous ont fait vivre des moments forts et nous savons que nous y retournerons le temps venu. Nous l’avons su dès nos premiers pas, un autre road trip nous attend tous les 3. Un échange de regard et nous nous sommes dits : « il faut absolument que Margot voit ça ».


Préparer son séjour dans le Cercle d’Or : Que voir et que faire ?

Combien de temps pour visiter le Cercle d’Or en Islande ?

Vous pouvez faire le Cercle d’Or en 1 journée, car les sites à voir sont à proximité des uns des autres (pratique !). Évidemment cela va dépendre de votre rythme, mais vous aurez besoin au minimum d’une journée pour visiter le Cercle d’Or et voir les 3 sites principaux.

Mais comme en Islande la route est particulièrement belle, vous pouvez y passer plusieurs jours, voir même une éternité ! Au départ de Reykjavik, vous pourrez multiplier les spots à voir et les étapes dans le Cercle d’Or en fonction de vos envies et des activités à faire.

Quel itinéraire choisir pour un road trip dans le Cercle d’Or en Islande ?

Je vous le disais, l’Islande est un pays spécialement taillé pour les road trip et la route circulaire qui permet de faire le tour du pays est plutôt une bonne option. Aussi appelée Route 1, elle relie les villes de Reykjavik et Akureyri au Nord du pays. La route circulaire, c’est 1300 kms pour tracer la route !

Pour notre premier road trip en Islande, nous avons fait le choix de prendre une partie de la route circulaire en commençant par le Cercle d’or puis en rejoignant le sud-est de l’Islande pour atteindre la lagune glaciaire de Jökulsárlón.

Certes, le Cercle d’Or en Islande est très touristique, mais en louant votre propre véhicule, vous êtes assurés de pouvoir vous éloigner des groupes de touristes, et ainsi profiter du site en toute quiétude.

Visiter le Cercle d’Or en Islande : Que voir et Que faire ?

Si vous choisissez de visiter le Cercle d’Or et que vous avez quelques jours devant vous, voici les différents sites à voir dans le Cercle d’Or en Islande. Vous verrez que vous auriez la possibilité de multiplier les plaisirs, activités à faire sont nombreuses autour du Cercle d’Or !

  • Blue Lagoon : aaaah le Blue Lagoon, oui, c’est touristique, mais allez-y ! Ces sources chaudes sont un vrai délice pour se détendre : c’est assez dingue de se baigner dans ces bassins en roche de lave, une expérience cristallisante qui vous plongera direct dans l’ambiance ! Le Blue Lagoon est situé entre l’aéroport de Keflavik et Reykjavik, la capitale islandaise.
  • Reykjavik : la capitale islandaise mérite qu’on s’y arrête deux jours. Nous avons adoré dévaler les rues enneigées aux maisons multicolores. De nuit comme de jour : la ville vit sans se préoccuper du climat parfois mordant. Et puis impossible de manquer l’édifice le plus haut de Reykjavik : la Hallgrimskirkja ou encore La Harpa, cette étrange structure en forme de cube qui semble flotter sur la mer.
  • Faire du rafting:

Si vous aimez les activités sportivités à sensations, alors vous allez adorer faire du rafting sur la rivière Hvíta. Les eaux vives de la rivière Hvíta alimentent également la cascade Gullfoss. Une activité grisante pour les amateurs de sensations fortes !

  • Les chutes Selfoss : une très belle cascade longiligne et très facilement accessible depuis la N1.
  • Cascade de Skógafoss : c’est une des plus larges cascades d’Islande située à 32 kms de Vik. Un escalier permet d’avoir un autre angle de vue que la cascade et de longer le lit de la rivière sur plusieurs kilomètres.
  • Le village de Vik : Au sud de l’Islande, ce petit village est connu pour ses plages de sable noir et ses pitons rocheux. L’été, vous pourrez observer la faune, des centaines de macareux nidifient au creux des falaises. Au coucher du soleil, vous ferez vos plus beaux clichés. Vous le reconnaitrez avec sa célèbre chapelle au toit rouge qui domine tous les environs. Vik est une étape idéale où vous trouverez une offre intéressante d’hébergements.
  • Reynisfjara, la Plage de sable noir :  juste à côté de Vik, se trouve l’une des plus belles plages du monde. La plage est réputée dangereuse. Avec la force des vents ? prenez garde aux vagues énormes et rapides.
  • Le Glacier Vatnajökull, ce géant de glace : le plus grand glacier de Vatnajökull se trouve en l’Islande. Accompagné d’un guide, vous pourrez découvrir la calotte glaciaire en randonnée et explorer les célèbres grottes de glace. Cette expérience hors de commun nous a fasciné.
  • La lagune glaciaire de Jökulsárlón : Si vous rêvez de naviguer entre les icebergs, d’observer les phoques se prélasser sur d’énormes glaçons au milieu d’un lagon au bleu intense, c’est ici que vous devez être. Un spectacle d’une beauté assez rare dont on ne se lasse pas.
  • Diamond Beach, la plage de diamant : juste à côté du pont de la lagune glaciaire de Jökulsárlón, allez admirer les énormes blocs de glace venus s’échouer sur la plage de sable noir volcanique.
  • Visiter la Réserve Naturelle de Skaftafell : un parc aux multiples facettes et aux paysages fantastiques. Les amoureux de la randonnée auront de quoi se faire plaisir : des champs de lave à perte de vue, un panorama sur toute la vallée et une belle végétation. C’est ici que vous pourrez admirer Svartifoss cette emblématique cascade aux orgues basaltiques.

Conseils pour louer une voiture en Islande

Le road trip, c’est la liberté par excellence, vous organisez votre itinéraire comme bon vous semble et faites des stops au rythme de vos envies (et en Islande vos envies vont pousser comme des champignons !). Quelques conseils pour rouler en Islande peuvent s’avérer bien utiles.

Découvrir l’Islande en louant son propre véhicule est tout à fait possible même en hiver. En quelques jours, la fameuse Route 1 permet de faire le tour de l’Islande. C’est vrai que la route circulaire est une réelle invitation au road trip plutôt balisé. En plus, elle longe le littoral en passant par des villes emblématiques comme Vik ou des sites incontournables de l’Islande.

Louer un 4×4 ou une voiture en Islande ? Combien coûte la location d’une voiture en Islande ?

Le prix de la location de votre véhicule passera du simple au double selon si vous choisissez de louer un 4×4. Louer un 4×4 en Islande dépend du choix de votre itinéraire.

Si vous restez sur la route circulaire, vous pouvez tout à fait louer un véhicule classique.

Si vous prenez les routes intermédiaires, optez pour un 4×4. Les routes islandaises sont plutôt en bon état, mais certaines routes intermédiaires et parkings sont faites de nids de poules, graviers, sable, rochers et de terrains instables. Vous qui rêviez d’aventures !

  • Prix de la location :  80€/jour pour une voiture / / / 130€/jour pour un 4×4

Conduire en Islande : mode d’emploi

Conduire en Islande, c’est facile, la route circulaire est un axe routier toujours dégagé même en hiver, mais moins souvent fréquenté.

C’est un peu différent pour les routes intermédiaires qui sont moins accessibles d’où l’intérêt d’avoir un 4×4. Vous serez peut-être tenté de sillonner les F-road. Ce sont des petites routes non goudronnées de montagne qui mènent aux endroits les plus reculés de l’Islande.  Elles sont fermées en hiver et ne ré-ouvrent qu’au printemps. On évitera de jouer aux aventuriers en mousse (vu de nos propres yeux) et de prendre les chemins de traverse en cas de tempête de neige au risque de vous retrouver bloquer.

Régulièrement, penser à surveiller les prévisions de la météo de l’Islande qui vous permettront d’anticiper vos déplacements.

Si l’aventure d’un road trip en Islande vous tente, jetez un œil ou deux sur le blog de Grégory qui propose un guide très complet sur la conduite en Islande.

Quand partir en Islande ?

Choisissez votre date départ en Islande en fonction des activités que vous voulez faire là-bas ! C’est ce qui nous a convaincu de partir en Islande en hiver, quand on sait que depuis 10 ans le nombre de touristes a quadruplé, on en profite pour partir en basse saison. Sachez que la météo n’est jamais un frein pour visiter le Cercle d’or et l’Islande. Même quand il pleut, cela ne gâche en rien les paysages que vous verrez !

  • Le printemps : les journées commencent à rallonger de façon significative. En avril, le soleil se lève vers 6 h 40 et se couche après 20h. Vous pouvez encore profiter des aurores boréales.
  • L’été : l’été en Islande, les températures sont agréables, les journées sont incroyablement longues grâce au soleil de minuit. Le soleil ne se couche pas. Vous pouvez aller observer les macareux, faire de la plongée dans la faille de Silfra ou encore faire des randonnées avec un cheval islandais.
  • L’automne : ahhhh l’Islande en automne. Vous pourrez profiter des belles couleurs de l’automne et des lumières sublimes. Les vols et les hébergements en Islande sont nettement moins chers. Dès la fin du mois de septembre, c’est la saison des aurores boréales qui revient.
  • L’hiver : l’Islande en hiver est une très bonne idée. D’abord parce que c’est moins cher, vous pouvez trouver un vol pour moins de 200€ et les hébergements sont moins prisés donc plus accessibles. C’est la basse-saison et les touristes sont moins nombreux. Vous pouvez aussi des activités nordiques, comme faire du chien de traineau ou randonner sur un glacier. En revanche, certaines routes sont fermées, car inaccessibles. Et, pour notre plus grand bonheur, c’est aussi la saison idéale pour voir des aurores boréales en Islande.

Quand voir des aurores boréales en Islande ?

L’Islande est l’une des destinations idéales pour voir des aurores boréales. La période la plus favorable pour voir des aurores boréales en Islande va d’octobre à mars, c’est-à-dire pendant la période où les nuits sont les plus longues.

C’est une expérience unique à faire et dont vous vous souviendrez longtemps. Jamais je n’oublierai notre dernier voyage en Islande, nous assistions alors à une tempête solaire, les couleurs aussi belles les unes que les autres dansaient dans le ciel. Nous retrouvions nos yeux d’enfants, émerveillés devant ce cadeau de la nature.

Préparer sa valise pour un voyage en Islande

Quels vêtements prendre pour un voyage en Islande ?

Un voyage en Islande ne s’improvise pas. En toute saison, vous pourriez être surpris des températures. Même si les températures ne sont pas aussi froides qu’on se l’imagine, vous aurez besoin d’un minimum d’équiper pour vous protéger du froid et rester au chaud. Cela s’applique en toute saison. En été, on peut avoir des températures qui s’approchent de 0 degré. En Islande, le temps est très changeant. En clin d’œil, on peut passer d’une averse de neige à une éclaircie et vice versa, en gros rien n’est joué ! Le TOP est de se protéger du vent et de la pluie.

  • Des vêtements chauds et imperméables : c’est la base. Équipez-vous d’une parka ou d’un coupe-vent qui vous protégera du vent et des microgouttes lorsque vous serez tout près d’une cascade. C’est essentiel, rien de pire que d’être mouillé et congelé par le vent. Oublier le parapluie, c’est inutile, le vent n’en fera qu’une bouchée ! Et même quand il ne pleut pas en Islande et bien, vous serez quand même mouillés (vive les cascades !).
  • Des gants et même des gants tactiles pour les appareils connectés. Ils nous ont été bien utiles pour manipuler les portables et pour shooter plus facilement.
  • Des chaussures fermées, chaudes et imperméables. Vous l’aurez compris, il est indispensable de garder ses petits pieds au sec et d’être bien chaussées.

Quels équipements prendre pour un voyage en Islande ?

  • Des crampons : en hiver, c’est le petit accessoire indispensable. On en trouve un peu partout au prix de 10 à 15€. Les crampons sont ajustables et s’accrochent à vos chaussures et permet de ne pas faire de salto dans le décor si vous voyez ce que je veux dire. En clair, ils vous sauveront la vie quand le sol se transformera en patinoire.
  • Des batteries : avec le froid, les batteries de votre téléphone et appareils photos se déchargent à une vitesse record.
  • Des petites chaufferettes : futiles ? et bien pas vraiment. À glisser dans votre paire de moufles ou de gants et tout près de votre téléphone pour éviter qu’il ne se décharge trip vite.
  • Des jumelles : très utiles pour observer et la faune locale comme les macareux, les phoques et même les baleines si vous partez en mer !